Bellagio, villas et jardins

Bellagio a été une des premières localités touristiques italiennes à devenir réellement internationale, sans jamais se transformer en une « machine à tourisme ».

Les villas et les jardins de Bellagio sont le témoignage exceptionnel de la villégiature aristocratique du XIXème siècle.

Les villas de Bellagio et de la zone environnante sont en effet un exemple extraordinaire d’architecture et de paysages.

 

Villa Melzi

Les jardins de villa Melzi s’étendent le long de la rive du lac et s’insèrent harmonieusement dans le cadre collinaire de la péninsule de Bellagio qui divise les deux branches du Lario. À l’intérieur de la villa, de la chapelle et de la serre des oranges, aujourd’hui aménagée en musée historique, se trouve une splendide expression de style néoclassique, et déclarés comme monument national.

Le complexe fut réalisé entre 1808 et 1810 par Francesco Melzi d’Eril (1753-1816), duc de Lodi, vice-président de la République Italienne avec Napoléon et, par la suite, grand chancelier du Royaume d’Italie. Il confia le rôle à l'architecte et ornemaniste Giocondo Albertolli (1742-1839), exposant important du néo-classicisme, auquel il demande une villa d’aspect sobre et élégante, dont les lignes et les volumes simples auraient mis encore plus en valeur le merveilleux paysage environnant.

Demeure de Melzi au terme de la carrière politique et sa résidence estivale jusqu’à sa mort (1816), la villa fut décorée et meublée par les artistes les plus célèbres de l'époque : en plus de Giocondo Albertolli, auteur de la plupart des ameublements et de la décoration interne, les peintres Andrea Appiani (1754-1817) et Giuseppe Bossi (1777-1849), les sculpteurs Antonio Canova (1757-1822), Giambattista Comolli (1775-1830), Pompeo Marchesi (1789-1858), le bronzier Luigi Manfredini (1771-1840) ont été signalés.

Les jardins à l’anglaise, enrichis de sculptures, furent conçus par l'architecte Luigi Canonica et par le botaniste Luigi Villoresi, tous les deux responsables de l'agencement du parc de la villa Reale de Monza.

Pour l'apport d’imminents artistes et techniciens et pour l'accord spécial qui s’est instauré avec Francesco Melzi, l’ensemble configure un lieu d’une rare harmonie, admiré entre autres par Stendhal qui en décrit la beauté à Rome, Naples, Florence en 1817.

 

Villa Serbelloni

La Villa Serbelloni se trouve à Bellagio, sur le promontoire qui divise le Lario en ses deux branches de Côme et de Lecco. La villa fut construite en 1605 par les propriétaires du promontoire, les Sfondrati, et en 1788, elle fut achetée par Alessandro Serbelloni qui contribua à enrichir aussi bien la construction à l’intérieur, que le grand jardin : il créa en effet un parc avec quelques éléments décoratifs, dont des terrassements et des grottes, insérant de plus de nombreuses nouvelle espèces d’arbres et de fleurs. On peut principalement observer des cyprès et des oliviers qui se poussent vers le lac, des haies qui modèlent les terrassements et les typiques parterres, géométriquement dessinées, avec des fleurs en majorité écarlates.

En 1930, une princesse américaine acheta la villa et en 1959, elle la donna à la Fondation Rockefeller de New York, qui l’utilisa comme centre d’études et de conférences.

OUVERTURE :
le parc est ouvert du 1er avril aux début du mois de novembre, tous les jours ; fermé le lundi.
le parc peut être visité uniquement accompagnés d’un guide (inclus dans le prix de l’entrée)
Les visites guidées s’effectuent deux fois par jour, à 11h00 et à 15h30 pour un minimum de 6 personnes à un maximum de 30 personnes par visite. En cas de mauvais temps, les visites sont supprimées.

Pour effectuer la visite guidée (la visite est limité aux jardins), il faut se présente environ 15 min avant l’horaire de la visite, auprès du bureau de la Promobellagio, situé dans la tour médiévale sur la Piazza della Chiesa, 14, dans la partie haute de Bellagio.

 

Villa Giulia

L'édifice, à trois étages, fut construit en style néo-classique avec une structure sobre et équilibrée, avec le plan noble caractérisé par des grandes fenêtres à tympan. Du corps central, avec une bande inférieure à bossage, se séparent les deux ailes dont les décorations reproduisent les motifs architectoniques du noyau principal. En position réhaussée par rapport à la péninsule de Bellagio, la ville donne sur les deux branches du lac avec un effet de double prospective qui fut rendu possible par des travaux imposants. Pour la rejoindre, il faut parcourir un escalier en pierre, la fameuse « scalotta », qui depuis les darses de Loppia, à côté de Villa Melzo, avec huit cents marches conduit jusqu’à un jardin à l’italienne avec fontaine. Le toit est décoré d’un feston à balustrade avec ornements en pierre.
L'autre façade de la villa s’ouvre sur un autre jardin à l’italienne avec des parterres géométriques et des bosses. Le reste du jardin est caractérisé par des essences exotiques et des prairies à l’anglaise. Ce qui était l'antique verger, à côté par les écuries, est devenue avec le temps une oliveraie.

Érigée à la fin du XVIIIème siècle par le conte Pietro Venini dans le lieu sur lequel se dressait la maison de villégiature de la famille Camozzi, elle fut définitivement complétée en 1806 et dédiée à l'épouse de ceux-ci, Giulia. D’importantes modifications paysagistes avaient également  compris l’aplanissement de certaines zones environnant l'édifice. Un grand engagement économique et de nombreuses années de travail ont livré à Pietro Venini une villa extraordinaire, à la double façade, une pour chaque branche du lac, et par l’entrée scénographique qui partant du perron du bourg de Loppia, montent lentement à la villa. « Questo bel tratto di pianura che il ramo di Lecco e quello di Como or congiunge, era altre volte sito incolto, disavvenevole, solingo, ove appuntavansi greppi e dirupi, si adimavan valli, si spaccavan burroni. Don Pietro Venini, di qui natio, raccolto avendo smisurate ricchezze, volle con nobile divisamento questa villa edificare, onde que' luoghi stessi che veduto aveano i suoi modesti natali fossero partecipi essi pure della sua cangiata fortuna » : Balbiani résumait ainsi en 1877 ce qui avait été fait pour l'édification de la ville.
Des Venini, la villa passa pour une courte période à Leopoldo I, roi de Belgique, grand passionné du Lario, qui cependant ne fréquenta pas assidument la propriété, à cause de ses nombreuses activités politiques. En 1865, à la mort du souverain, la villa fut de nouveau vendue et devint pendant quelques années, un hôtel de luxe. Pendant cette période, elle fut visitée par un riche banquier polonais, le baron Gay, qui en cherchant un lieu particulièrement doux où aurait pu résider son épouse, malade à l’époque de phtisie, il décida de l'acheter. Après la mort de son épouse, bouleversé par la douleur, mais également par des événements politico-économiques, Gay vendit la villa au noble roumain Enrico Kirakirschen pour passer ensuite à la propriété actuelle.

 

Villa Trotti

Une maison du XVIIème siècle fut transformée en 1752 par le marquis Ludovico Trotti dans une somptueuse villa et entourée par un merveilleux jardin à l’italienne. Au cours du siècle suivant, un descendant, de retour d’un voyage en orient, modifia la façade en style mauresque et créa un jardin aquatique tropical.

 

Villa Trivulzio Gerli

Dessinée en style néo-classique, la villa est constituée d’un corps central entouré de deux ailes qui se développent en direction du grand parc à l’anglaise, dessiné par Balzaretto, dans un lieu du précédent jardin à l’italienne. Très habile pour créer des coins scénographiques panoramiques, l’architecte y ouvrit une série de prospectives « en lunette » sur le fond d’une végétation d’arbre particulièrement spontanée au milieu de laquelle ressortent les espèces botaniques les plus variées. Au fond du parc, on signale le mausolée néogothique conçu par Carlo Maciachini pour Giacomo Poldi Pezzoli à la fin du XIXème siècle. À l’intérieur du parc se dresse la belle petit église romane de Santa Maria di Loppia, un temps connectée à un petit kiosque qui sera détruit quand fut créée la grande allée de cyprès qui traverse le promontoire de Bellagio de Villa Giulia jusqu’à Loppia.

En position panoramique entre la calanque de Loppia et la fraction de San Giovanni, Villa Taverna fut construite par le conte Paolo Taverna à la fin du XVIIIème siècle. De la famille Taverna, elle fut ensuite louée à Francesco Melzi d'Eril, vice-préident de la République Italienne, qui y habita pendant les travaux pour la construction de la Villa Melzi toute proche. Au cours du XIVème siècle, la propriété du cédée aux nobles Poldi Pezzoli qui la firent agrandir avec l’ajout de deux corps latéraux connectés à l’édifice principal à l’aide de galeries. Quelques années plus tard, le parc environnant fut réorganisé à l’anglaise sur dessin de l’architecte Giuseppe Balzaretto. Par la suite, la villa fut vendue aux Trivulzio, puis, en 1941, aux Gerli.

 

Museo degli strumenti per la navigazione

Dans une antique habitation en tour dûment aménagée, il est possible d’admirer plus de deux cents objets précieux que au cours des siècles passés ont permis à l’homme de s’orienter en mer et de naviguer vers de nouveaux mondes. Parmi les instruments les plus intéressants de cette collection privée
nous trouvons des longues-vues du XXVIIIème siècle de fabrication vénitienne, des boussoles, des horloges solaires de différentes époques, une riche série de chronomètres de marine, une sphère armillaire et un magnifique planétarium en laiton. Le musée se trouve dans la fraction de San Giovanni sur la Piazza don Miotti.

COMMENT NOUS REJOINDRE:

La fraction de San Giovanni est facilement accessible en suivant la route nationale qui conduit à Côme. Aux pieds du centre de Bellagio, environ 25 minutes. Pendant la saison estivale, il existe la possibilité d’y arriver avec le bac public, arrêt San Giovanni ou avec le petit train qui fait le tour des fractions.

INFO:

Musée de Bellagio - Fraction de San Giovanni sur la Piazza don Miotti - Bellagio (Co)
Ouvert pendant la saison estivale de 10h00 à 13h00. L’après-midi, uniquement sur rendez-vous

Tél. +39 031 950204 - E-mail : info@bellagiomuseo.com - Site Internet : www.bellagiomuseo.com